samedi 10 avril 2010

Engagement



Sur un internet, parfois, qui fait partie de la vie, on s'énerve, on s'engueule, on s'insulte.


Alors on finit par lire cette phrase : "Vous ne parleriez pas comme ça si vous étiez face à moi". 


D'abord, ce n'est pas sûr. Mais admettons.  Le truc, c'est que l'on est toujours tenté de répondre : 

"Ben non, évidemment, je ne vous parlerais pas comme ça, c'est pour cela que je l'écris".


Il est bien possible que cela soit l'un des raisons pour lesquelles on a jugé utile, au-delà des seules nécessités commerciales (on a d'abord écrit pour compter), d'inventer l'écriture, et peut-être la littérature :


Pour pouvoir dire des choses, exprimer de sentiments, des idées, des jugements, etc. qu'on ne parvient pas à formuler en face des gens, des proches, de l'humanité.


Bon. Mais j'imagine que cette idée n'engage que moi. Mais elle m'engage, comme tout ce qu'on peut signer de son nom.


1 commentaire:

eva truffaut a dit…

et bien elle m'engage aussi , et je m'y engage