mercredi 25 août 2010

Déception

Hier, un chauffeur de taxi normand me racontait qu'un jour, ayant demandé à Xavier Beauvois comment était Nathalie Baye, il s'était vu répondre : "Comme vous et moi". Très déçu, le chauffeur se demandait s'il l'était par Baye ou par Beauvois - qu'il soupçonnait d'avoir voulu couper court à la discussion.

Et oui, les gens connus sont la plupart du temps comme vous et moi. Ou plutôt comme vous et lui.

Parce que "moi", je ne suis évidemment pas comme tout le monde.

Ne le prenez pas mal, mais je ne peux entretenir avec moi des rapports banals. J'y suis arrivé parfois, mais quand même, on dira ce qu'on voudra, mais moi n'est pas comme les autres, ne serait-ce que parce qu'il est toujours là, même quand vous réussissez à l'oublier.

Pardonnez moi, mais il ne parvient pas à m'échapper non plus. Nous entretenons des rapports assez complexes qui nécessitent une vigilance de chaque instant, une surveillance de près. Nous sommes très proches. Moi et moi.

Donc n'y voyez aucune intention de me démarquer de la masse, je et moi sommes comme tout le monde, ce sont juste nos liens qui sont différents de ceux que j'entretiens avec autrui.

Je compte d'ailleurs faire une communication à ce sujet à mon chauffeur de taxi la prochaine fois que j'irai en Normandie. J'espère que ça lui fera passer l'envie de poser des questions idiotes sur Nathalie Baye. Non mais.

François Truffaut et Nathalie Baye dans La Nuit américaine

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Heureusement, il y a beaucoup plus de monde que me, myself and I. Plusieurs personnes croient que moi=moi, mais toute solitude est très peuplée.

Sinon, Barthes a écrit un beau texte sur les peoples qui sont "comme tout le monde", intitulé La croisière du sang bleu. Ici c'est Céline Dion qui essaie, très premier degré, de se faire croire qu'elle n'a pas changé, qu'elle est comme Monsieur Madame tout le monde, malgré sa carrière, sa fortune, sa schizoïdie. Mythe par excellence d'aujourd'hui: comment devenir une célébrité pour enfin être comme tout le monde... Pour un acteur, être comme vous et moi, ce n'est qu'un autre masque.

Unholy Ghost

Jean-Baptiste Morain a dit…

Bien sûr.

Jean-Baptiste Morain a dit…

Mais je ne suis pas tout à fait d'accord sur ce que vous appelez les people. Ils ont bien changé depuis Barthes. Et puis Nathalie baye n'est pas Céline Dion, qui m'a l'air assez ordinaire tout de même. Que sa vie soit étrange, je le veux bien, mais je ne crois pas qu'elle soit plus originale que n'importe qui d'autre, que vous (et vos autres) ou moi (et mes autres). Je ne crois pas que les artistes, même les plus géniaux, sont plus étranges que le reste de la population.

Anonyme a dit…

Je ne dis pas qu'ils sont pareils ou différents, encore moins originaux. Anciennement une star était une star, à la fois lointaine et proche. Aujourd'hui tout le monde veut être une célébrité et les célébrités veulent être comme tout le monde. Or c'est un mythe et l'analyse de Barthes tient toujours: l'affirmation de l'identité souligne encore plus la différence (alors qu'ils ne sont pas différents, vous avez bien raison, ce ne sont pas pas des elfes).

UG